You can use your smart phone to browse stories in the comfort of your hand. Simply browse this site on your smart phone.

    Using an RSS Reader you can access most recent stories and other feeds posted on this network.

    SNetwork Recent Stories

AFN National Chief Perry Bellegarde Stands for Gender Equality and the Elimination of Discrimination Under the Indian Act

by pmnationtalk on June 14, 201741 Views

afn-logo

AFN National Chief Perry Bellegarde Stands for Gender Equality and the Elimination of Discrimination Under the Indian Act

June 14, 2017

(Ottawa, ON) – Assembly of First Nations (AFN) National Chief Perry Bellegarde stands for gender equality and is calling for a thorough and effective response to end discrimination under the Indian Act’s treatment of entitlement to Indian status and band membership.

Bill S-3 has passed second reading in the House of Commons and has been referred to the Standing Committee on Indigenous and Northern Affairs for further study. S-3 is the government’s response to the decision called Descheneaux which identified gender-based discrimination under the Indian Act.

National Chief Bellegarde said the Indian Act is collapsing under its own colonial weight. The current debate over the scope of amendments to be included in S-3 is further proof of that.

“We understand that, in the next phase of its engagement with First Nations, the government planned to consult on longstanding issues of discrimination not captured by the government’s current proposed amendments,” said National Chief Bellegarde.  “However, Canada and First Nations can no longer wait. We must end the debate, now!”

The Assembly of First Nations has unequivocally embraced the UN Declaration on the Rights of Indigenous Peoples (UN Declaration) and its commitment to eliminate all forms of discrimination.

Chief Denise Stonefish, Chair of the AFN Women’s Council said, “I encourage all First Nations leadership to re-assert inherent jurisdiction over citizenship in ways that respect and honour women. Our traditions are diverse but whether it is tradition or whether it is international human rights standards, gender equality and the elimination of all forms of discrimination is the right thing to do.”

The AFN is aware that one approach being called for is commonly known as “s.6(1)(a) all the way.” As long as the Indian Act remains on federal statute books, it is Canada’s responsibility to eliminate all forms of discrimination created by it. This includes the government’s responsibility to find the most effective technical path to accomplish this goal.

“Ultimately, we all know that the path to gender equality and the path to self-determination does not lie in the Indian Act.  We must move beyond the Indian Act by asserting our jurisdiction and creating our own citizenship laws.  At each step, First Nations governments must have access to the requisite fiscal, land and other resources to provide the basics of government and essential services to all of our citizens,” said National Chief Bellegarde.

The AFN is the national organization representing First Nations citizens in Canada.  Follow AFN on Twitter @AFN_Updates.

―30―

For more information, please contact:

Jamie Monastyrski
Press Secretary – National Chief’s Office
613-241-6789 ext. 222
343-540-6179 (cell)
jamiem@afn.ca

Michael Hutchinson
Communications Officer
613-241-6789 ext. 254
613-299-6330 (cell)
mhutchinson@afn.ca

Alain Garon
Bilingual Communications Officer
Tel: 613.241.6789, Ext. 382
Cell: 613-292-0857
agaron@afn.ca

———————————————-

Le 14 juin 2017

Le Chef national de l’APN, Perry Bellegarde, défend l’égalité des sexes et prône l’élimination de la discrimination sous la Loi sur les Indiens

(Ottawa, ON) – Le Chef national de l’Assemblée des Premières Nations (APN), Perry Bellegarde, défend l’égalité des sexes et réclame une réaction en profondeur et efficace afin de mettre fin à la discrimination de la Loi sur les Indiens quant à son traitement de l’admissibilité au statut d’Indien et de l’appartenance à la bande.

Le projet de loi S-3 a franchi l’étape de la seconde lecture à la Chambre des communes et a été renvoyé au Comité permanent des affaires autochtones et du Nord pour un examen plus approfondi. Le projet de loi S-3 est la réponse du gouvernement à la décision Descheneaux qui a fait ressortir la discrimination fondée sur le sexe aux termes de la Loi sur les Indiens.

Le Chef national Bellegarde a affirmé que la Loi sur les Indiens est en train de crouler sous le poids de son propre héritage colonial. Le débat actuel sur la portée des amendements à inclure dans le projet de loi S-3 en est une preuve supplémentaire.

« Nous comprenons qu’au cours de la prochaine étape de son engagement auprès des Premières Nations, le gouvernement planifie mener des consultations sur des questions de discrimination de longue date qui ne sont pas prises en compte par les modifications législatives qu’il propose actuellement », a poursuivi le Chef national Bellegarde. « Cependant, le Canada et les Premières Nations ne peuvent plus attendre. Nous devons mettre fin au débat maintenant! »

L’Assemblée des Premières Nations a appuyé sans équivoque la Déclaration des Nations Unies sur les droits des peuples autochtones et son engagement visant à éliminer toutes les formes de discrimination.

La Chef Denise Stonefish, présidente du Conseil des femmes de l’APN, a déclaré : « J’encourage tous les dirigeants des Premières Nations à réaffirmer notre compétence inhérente dans les questions de citoyenneté de façons qui respectent et honorent les femmes. Nos traditions sont différentes, mais qu’il s’agisse de traditions ou de normes internationales en matière de droits de la personne, l’égalité des sexes et l’élimination de toutes les formes de discrimination sont les bonnes choses à faire. »

L’APN est au courant que l’une des approches demandées est une clause communément appelée « 6(1)(a) clause de continuité ». Tant que la Loi sur les Indiens fait partie de la législation fédérale, il est de la responsabilité du Canada d’éliminer toutes les formes de discrimination que crée cette loi. Le gouvernement est notamment responsable de trouver le cheminement technique le plus efface en vue d’atteindre cet objectif.

« En fin de compte, nous savons tous que le chemin menant à l’égalité et à l’autodétermination ne se trouve pas dans la Loi sur les Indiens. Nous devons aller au-delà de cette Loi en exerçant notre compétence et en créant nos propres lois sur la citoyenneté. À chaque étape, les gouvernements des Premières Nations doivent avoir accès aux ressources nécessaires sur la fiscalité et les terres, ainsi qu’à d’autres ressources, afin d’offrir à tous nos citoyens les éléments fondamentaux d’un gouvernement et les services essentiels », a soutenu le Chef national Bellegarde.

L’Assemblée des Premières Nations est un organisme national qui représente les citoyens des Premières Nations du Canada. Suivez l’APN sur Twitter @AFN_Updates.

―30―

Renseignements :

Jamie Monastyrski
Attaché de presse, bureau du Chef national
613 241-6789, poste 222
343 540-6179 (cellulaire)

jamiem@afn.ca

Michael Hutchinson
Agent de communication
613 241-6789, poste 254
613 299-6330 (cellulaire)
mhutchinson@afn.ca

Alain Garon
Agent de communications bilingue
Tél. : 613 241-6789, poste 382
Cellulaire : 613 292-0857
agaron@afn.ca

Send To Friend Email Print Story

Comments are closed.

NationTalk Partners & Sponsors Learn More